Quelques questions récurrentes sur la Transformation des entreprises

J’ai toujours eu à répondre simultanément à ces 2 questions :

  • Pourquoi change-t-on?
  • Quels sont les types de transformations ?

                    bulles-questions - Espaces V.I.E.                                                                    

Disons-le encore: “le mouvement est le moteur de l’entreprise” et ceci entraîne sa transformation permanente.

Certainement pour répondre aux nouveaux enjeux du marché et de la concurrence, pour inscrire de nouveaux modes de fonctionnement managériaux, pour développer de nouveaux repères culturels, pour tirer profit des nouvelles technologies – informatiques et numériques – l’objectif de l’entreprise ici est de renforcer sa compétitivité sur ses marchés.

La technologie était jusqu’avant l’arrivée de la COVID 19 le premier facteur de la transformation en entreprise. Cette technologie était poussée par l’arrivée massive de nouveaux brevets, nouveaux brevets qui incitaient les entreprises à s’interroger sur “le comment” elles devaient les associer pour se construire un avantage concurrentiel.

Jusque très récemment, la technologie digitale créait le raz-de-marée, synonyme d’une évolution capitale, qui obligeait les organisations à s’y intéresser et à intégrer cette technologie dans l’ensemble de leurs pratiques et usages. 

Naturellement, d’autres éléments majeurs sont venus modifiés les modes de fonctionnement :

  • L’évolution des besoins du client et la volonté de celui-ci d’obtenir toujours quelque chose de nouveau; les entreprises doivent sans cesse modifier leurs produits, leurs services et proposer ainsi de nouvelles offres de services et de produits à leurs clients toujours « demandeurs »
  • La concurrence qui devient de plus en plus importante sur des marchés toujours très compétitifs
  • La mondialisation qui a créé autant de contraintes que d’opportunités de part et d’autre de la planète.
  • Les différentes législations qui obligent les entreprises à s’y conformer en mettant en place des procédures, des règles, mais aussi des fonctionnements, pour être en accord avec les législations étatiques.
  • La crise sanitaire mondiale que nous vivons depuis le début de l’année 2020, qui oblige les entreprises à mettre en place plusieurs plans tels que des plans d’urgence, des plans d’optimisation, des plans d’excellence opérationnelle, des plans d’économie…

Tous ces facteurs contribuent à la multiplication du nombre de projets en conduite du changement et de transformation des organisations.

Plusieurs types de transformations peuvent s’opérer dans une organisation :

Transformation organisationnelle

C’est d’où partent tous les changements en entreprise.

 Elle consiste à repenser la structure, les pratiques professionnelles, le mode de fonctionnement d’une entreprise avec pour objectif de toujours faire mieux. (Processus d’amélioration continue) Animée par la vision et l’élan de la direction de l’entreprise, la transformation organisationnelle est un processus continu et évolutif qui place le collaborateur au centre de celui-ci : Son adhésion et son engagement sont les principaux défis pour en garantir le plein succès.


Transformation des process métier

Il s’agit ici de passer d’une vision verticale orientée fonction, à une vision transversale orientée métier. Comment ? en automatisant et en sécurisant les tâches répétitives, à faible valeur ajoutée, grâce à la digitalisation des outils liés à ces tâches.

L’objectif ? se concentrer sur son cœur de métier, pour que l’entreprise gagne en productivité et en compétitivité.  

 


Transformation managériale

Obéissance, contrôle et exécution immédiate sont des pratiques devenues obsolètes en termes de management dans les organisations.

Les organisations doivent obligatoirement s’adapter aux enjeux sociétaux et environnementaux complexes si elles veulent rester compétitives.

Les générations Y et Z ont en effet bousculé les codes de la hiérarchie et les relations internes, en diminuant ainsi les strates hiérarchiques, les circuits de validation, le nombre d’intermédiaires.

On passe d’un système rigide et unilatéral à un modèle de leadership qui favorise la communication, la collaboration, et la responsabilisation; d’ailleurs, La mission principale du manager devient celle de détecter, fidéliser les talents, et de faire grandir les collaborateurs.

La transformation managériale est donc destinée à assurer un changement plus global de l’entreprise, est de ce fait un prérequis fondé sur le partage d’informations, l’explication et la persuasion.

La stratégie et la fixation des objectifs de cette transformation doivent se faire en collaboration avec les salariés pour être efficace et efficiente.

Cette transformation peut prendre la forme d’une approche Lean, d’un accompagnement ciblé, des ateliers participatifs permettant aux collaborateurs de s’exprimer librement.


Transformation culturelle

Celle-ci consiste à faire évoluer les modes de penser, d’agir, d’organiser. C’est la base des règles qui régissent la vie au sein de l’entreprise, tant dans sa structure que dans son fonctionnement ou encore de ses savoir-faire.

Changer la culture d’entreprise revient à modifier l’état d’esprit collectif et individuel, optimiser le bien-être de tous, et aussi combiner liberté et performance durable.

La transformation culturelle insinue coopération, action, réaction, confrontation. Il est indispensable par ailleurs d’évaluer la maturité managériale de l’organisation, et ensuite mettre en place des nouveaux modes relationnels, d’apprentissage, de raisonnement, et de nouvelles capacités collectives.


Transformation des systèmes d’information

La transformation des SI constituait essentiellement le cœur des mutations des entreprises jusqu’avant la crise sanitaire, et elle était un des leviers incontournables de la croissance

La transformation des systèmes d’information impacte l’ensemble des ressources de l’entreprise qui permettent la gestion de l’information: c’est à dire la technologies, les processus et les individus.

La transformation du SI est la conséquence du développement du digital, de l’explosion des données disponibles et des capacités de stockage. Ce changement est à l’origine non seulement de la création d’une multitude de nouveaux services pour les clients mais aussi de l’accélération de leur conception, de leur diffusion, et de leur mise sur le marché.

La transformation des systèmes d’informations permet à l’entreprise de se différencier grâce à un large champ d’applications comme la digitalisation des services, la sécurisation des process, le partage des données et la mutualisation de l’information. C’est aussi un canal de distribution essentiel: nous pouvons citer en exemple le e-commerce, le multi-canal, les webservices.

La transformation des SI doit être anticipée au risque d’être subie et non comprise par l’ensemble des collaborateurs qui la portent.

Quelles qu’en soient la cible et la nature, la transformation en entreprise a pour objectif premier de renforcer la compétitivité de celle-ci sur ses marchés afin d’assurer sa survie. Sa réussite étant étroitement liée à l’adhésion, l’engagement, et l’empowerment des collaborateurs qui la portent et la supportent est déterminante.

Ceux-ci doivent impérativement être placés au cœur du projet de transformation. Il est donc indispensable qu’ils soient accompagnés de manière collective et individuelle pendant toute la durée de la transformation, qu’elle soit Organisationnelle, Culturelle, Managériale, du SI ou des Process Métier

© Glob Agile Consulting 2020  | n.kemayou@glob-agile-consulting.com | Tel : (+33)782703444